L'expertise de Cynthia Guilbert

De plus en plus d'organismes et d'entreprises mettent en ligne des sites dédiés, en plus de leur site principal. Cynthia Guilbert, chef de projets web & mobile chez …Faire Savoir !, explique dans quelles stratégies viennent s'inscrire ces outils.

Dans quel cas la création d'un site dédié est-elle pertinente ?

D'abord et avant tout lorsqu'elle s'inscrit de façon cohérente dans la stratégie globale et notamment marketing d'un organisme ou d'une entreprise. Il est important d'éviter la tentation du site « gadget » qui peut être très bien fait et flatteur pour le client qui commande ce site, mais qui s'avère inutile voire parfois même en contradiction avec ce que ce même client tente de mettre en place comme axes de développement ou de communication. Par ailleurs, la création d'un site dédié ex nihilo plutôt que l'intégration de pages dans un site principal déjà existant a un coût financier. C'est aussi notre rôle de conseil chez … Faire Savoir ! que de savoir expliquer à un client si un site dédié vaut la peine ou pas.

En fait, il y a deux entrées principales à la justification de la création d'un site dédié. Soit il s'adresse à une cible de public très précise, qualifiée et plus restreinte que celle que vise le client en temps normal avec son site amiral. Il est alors logique de penser une charte graphique et un habillage spécifique, d'utiliser un vocabulaire et un wording adaptés, parfois même d'imaginer des fonctionnalités dédiées.

L'autre cas concerne des sites avec une thématique unique et forte et qui sont le plus souvent très immersifs pour l'internaute. Il s'agit « d'emmener » le visiteur du site à l'intérieur d'un univers spécialement créé ou reconstitué. Les sites évènementiels appartiennent à cette catégorie.

Quelle est l'expérience de …Faire Savoir ! en matière de sites dédiés ?

Nous concevons et développons ce genre d'outils depuis plusieurs années. Nous allons par exemple mettre en ligne en début d'année la quatrième version du site dédié au « Printemps des Landes », une opération de promotion de la destination des Landes à petits prix. Voilà un site dédié, tout comme les sites que ….Faire Savoir ! a et continue de développer autour du centième anniversaire de la Grande Guerre pour les CDT de la Marne ou de l'Aisne.

Le site Terre d'itinérances développé pour la Saône-et-Loire est une bonne illustration de site thématique puisqu'en marge du site du Comité Départemental du Tourisme, il est basé sur le principe du nomadisme et permet aux visiteurs de concevoir leur séjour au fur et à mesure qu'ils se déplacent et découvrent le département. C'est le cas également du site spécifiquement consacré à la réservation d'hébergements que nous avons développé pour l'Office de Tourisme de Cannes.

Dans la catégorie des sites qui s'adressent à un public particulier, il y a les sites dédiés aux professionnels du tourisme ou au tourisme d'affaires, par exemple.

Un site dédié doit-il être visuellement et techniquement totalement autonome du site principal d'un organisme ou des passerelles sont-elles souhaitables ?

Il n'y a pas de règles en la matière, si ce n'est celle du bon sens. Lorsque nous développons un site dédié au tourisme d'affaires pour les Landes, il n'est pas nécessaire d'imaginer une charte graphique particulière. Le public visé a besoin d'informations spécifiques, pas d'un nouvel habillage. Inutile de brouiller l'image de l'organisme de promotion avec une charte différente. Pour d'autres destinations, pour lesquelles nous avons réalisé un site affaires, le choix est différent car le site répond à une volonté de positionnement spécifique de la « marque » vis-à-vis de cette cible et nécessite une charte graphique dédiée qui se détache du site principal. Dans les 2 cas de figure, les éléments iconographiques, sont différents du site amiral afin que la cible affaires puisse s'identifier et se projeter.

A l'inverse, le site dédié à la guerre 14-18 dans le département de l'Aisne évoque un sujet à la fois tellement particulier par rapport à tous les atouts touristiques que ce département peut faire valoir et en même temps si important, tant en quantité d'informations que d'émotions à faire partager, qu'il justifie pleinement un univers graphique et une ergonomie bien à lui. Cela est tellement vrai que des éléments, encore plus « pointus » et immersifs, pour faire entrer directement l'internaute au cœur de la grande guerre seront mis en œuvre.